Press

Coupe de l'America: la 36e édition moins coûteuse

10 Octobre 2017 - Nouvelles - Press

Emirates Team New Zealand a dévoilé vendredi le Protocole pour la 36e édition de la Coupe de l'America, programmée en mars 2021. Deux fois vainqueur de l'épreuve, Alinghi va étudier son possible retour dans les mois à venir.

Lew Kiwis ont souhaité un Protocole fidèle à l'esprit originel, avec des coûts amoindris pour les équipes. La 36e édition de la plus prestigieuse et la plus ancienne des compétitions de voile se tiendra en mars 2021 à Auckland sur des bateaux monocoques de 75 pieds (22,8 m), les AC75, avec des équipages de 10 à 12 personnes soumis à une règle de nationalité.

Le Protocole est le fruit d'une entente entre le defender, Emirates Team New Zealand vainqueur en juin aux Bermudes face aux Américains d'Oracle, et celui qui s'est positionné comme le challenger of record, le syndicat italien Luna Rossa, détenu par le patron de l'empire Prada, Patrizio Bertelli.

Le temps de la réflexion

Les deux parties ont résolument choisi de trancher avec leurs prédécesseurs, auxquels ils reprochaient d'avoir fait de la Coupe de l'America une compétition de milliardaires. Oracle, propriété du richissime américain Larry Ellison, était aux commandes de la Coupe depuis 2010 et sa victoire sur Alinghi.

Le syndicat genevois, justement, est scruté depuis la victoire des Néo-Zélandais, avec lesquels Ernesto Bertarelli et Cie ont une longue histoire commune. Pour l'heure, Alinghi se donne le temps de la réflexion quant à un éventuel retour dans la Cup, tout en laissant entendre qu'il avait déjà tourné cette page.

«Alinghi occupe une place unique dans l'histoire de l'America's Cup et demeure une équipe professionnelle de voile très active et hautement performante, est-il écrit dans le communiqué de l'équipe suisse. De par les conditions de navigation spécifiques sur le Léman, le team a toujours été naturellement attiré par les bateaux légers, rapides et, plus récemment, volants. De notre point de vue, c'est dans cette catégorie de supports que réside le futur de notre sport.»

Mais rien n'est encore décidé, comme l'explique le communiqué. «Nous sommes conscients du fait qu'au sein de la communauté voile, nombreux sont ceux qui souhaitent un retour d'Alinghi dans l'America's Cup. Maintenant que le Protocole a été publié, nous allons l'étudier et en peser avec attention les 'pour' et les 'contre' et nous déciderons dans les mois à venir, une fois notre saison de régates terminée, si son contenu correspond à l'ADN de notre équipe et à nos ambitions pour le futur.»

Et de conclure: «La seule certitude que nous avons aujourd?hui, c'est que notre passion pour ce sport est intacte et que nous continuerons à prendre du plaisir et à apprendre lors de chacune des compétitions auxquelles nous participerons.»

Limites repoussées

Lors des deux dernières éditions, les bateaux étaient des catamarans à foils et équipés d'une voile rigide. Le retour au monocoque s'annonce moins coûteux pour les équipes qui souhaitent défier le defender. «L'un des objectifs a toujours été de contrôler les coûts pour les équipes», est-il écrit dans le protocole.

La jauge qui régit la construction des bateaux sera publiée le 31 mars 2018, mais il est déjà précisé que chaque coque devra être construite dans son pays. «Ce sera un bateau très passionnant, rapide et puissant. Nous repoussons les limites de ce qu'il est possible de faire techniquement, de quoi tester les limites des concepteurs, des constructeurs et des marins. Tout ce qui fait la Coupe de l'America», a souligné Grant Dalton, le grand patron du syndicat kiwi.

La règle de nationalité impose elle que 20% de l'équipage (soit 2 à 3 personnes) soit des citoyens du pays qui engage un bateau. Le reste de l'équipage doit répondre à des critères stricts de résidence dans ce même pays.

La Nouvelle-Zélande, où la voile est un sport majeur, a souvent déploré de voir beaucoup de ses marins à bord des bateaux rivaux, notamment sur Alinghi.

Le calendrier complet sera communiqué le 31 août au plus tard. Mais des périodes ont d'ores et déjà été établies. Les éliminatoires (Coupe Prada), à l'issue desquels le challenger sera désigné, auront lieu en janvier et février 2021 et la Coupe de l'America à proprement parler, qui oppose le challenger au defender, sera disputée en mars 2021.

Au préalable, des régates préliminaires (sur les AC75) auront été organisées en 2019 et 2020, avec en point d'orgue une régate de Noël en décembre 2020 obligatoire pour tous les compétiteurs. (si/nxp)

Réservation / Devis Votre amarrage à Alcaidesa Marina